La gestion des boues municipales: l'option revalorisation

 

Par Nathalie Ross, M.Sc.

Des chiffres de 1981 montraient qu'un volume annuel de 82 000 tonnes de boues municipales étaient produites au Québec. Si le volume de boues est maintenant estimé à 200 000 tonnes, le changement majeur réside surtout dans la promotion des activités de valorisation, telles l'épandage et le compostage.

Pour une gestion durable et responsable des matières résiduelles
Un processus de consultation externe suit son cours auprès des différents intervenants des secteurs privé et public par rapport à l'application de nouveaux "critères pour la valorisation des matières résiduelles fertilisantes". Les aspects novateurs des critères proposés résident dans l'élargissement des matières ayant des propriétés fertilisantes (boues municipales, boues de papetières, cendres, composts, terreaux, etc.) pour les divers usages possibles (agricole, sylvicole, revégétation de sites dégradés, horticulture).

M. Marc Hébert, chargé de projet au Service de l'assainissement agricole et des activités de compostage, a présenté l'essentiel des changements par rapport aux guides de 1991 sur la valorisation des boues municipales (1):

En plus des nouveaux critères quantitatifs, les orientations du MEF favorisent la gestion intégrée, la prise en charge et la planifications des activités reliées aux boues municipales par les MRC. En toile de fond, la venue de l'évaluation du risque...

(1) Marc Hébert et Danielle Boulanger. 1997. Journée technique provinciale - Évolution et application de la gestion des boues municipales, AQTE / AESEQ, Drummondville, Québec, 23 octobre
Des assouplissements (2) Des resserrements
1. Nouvelles catégories de classements pour les bactéries pathogènes dans les résidus 1. Nécessité de démontrer l'âge des boues
2. Élimination des normes d'éléments traces de bore, manganèse et BPC 2. Diminution de la concentration permise en cuivre, molybdène ainsi que les dioxines et furanes
3. Augmentation de la concentration d'azote permise 3. Interdiction d'épandage sur certains sols lorsque présence de phosphore dans les boues
4. Retrait du critère d'épandage par rapport à la hauteur de la nappe phréatique 4. Responsabilisation accrue des professionnels

(2) Ministère de l'Environnement et de la Faune. avril 1997. Critères provisoires pour la valorisation des matières résiduelles fertilisantes, Service de l'assainissement agricole et des activités de compostage


© InfraStructures - Tous droits réservés - All rights reserved