Les Classeurs du CERIU


Fiche descriptive NI 01 Techniques sans tranchée Nouvelles installations - éclatement

"Nouvelles installations éclatement"

 

Description de la technologie

La technologie de l'éclatement permet le remplacement complet d'une conduite souterraine par une nouvelle conduite de diamètre équivalent ou supérieur selon le même profil et le même alignement.

La technique consiste à introduire dans la conduite à remplacer un outil éclateur guidé ou tiré par un câble ou une tige sous tension. Cet outil progresse dans la conduite en la brisant et en repoussant les fragments dans le sol environnant. La nouvelle conduite est tirée simultanément dans l'espace créé par l'outil éclateur. Une fois l'opération complétée, on procède aux raccordements appropriés.

L'éclatement peut être réalisé à l'aide de trois types d'outils, la différence se situant au niveau du mode de progression, soit : pneumatique, hydraulique ou par traction.

Il existe, également, un procédé qui permet de remplacer une conduite selon un nouvel alignement et profil. Cette technique élimine les points-hauts et les bas-fonds et rend à la conduite l'alignement souhaité.

Les nouvelles conduites mises en place à l'aide de ce procédé sont généralement en polyéthylène haute densité (PEHD). Elles peuvent être assemblées par fusion.

L'épaisseur de la conduite est déterminée selon les exigences techniques de chacun des projets.

 

Types de conduites ou d'ouvrages

Cette technique permet de remplacer les conduites en fonte grise, en grès, en béton, en amiante-ciment ou autres tuyaux au comportement fragile. Les tuyaux qui présentent des propriétés de haute résistance à la traction tel que la fonte ductile, l'acier et jusqu'à un certain point le CPV et le PEHD peuvent être éclatés à l'aide de couteaux spéciaux. Ce procédé est applicable pour des conduites dont le diamètre varie entre 75 et 750 mm.

Le surdimensionnement se divise en 3 classes, soit :

  • Classe A : Routine, un surdimensionnement de 0 à 25% sur des diamètres allant de100 à 300 mm.
  • Classe B : Difficile, un surdimensionnement de 25 à 60% sur des diamètres allant de 250 à 600 mm.
  • Classe C : Expérimentale, un surdimensionnement de 75% et plus sur des diamètres plus grands que 450 mm.

 

Travaux préliminaires et complémentaires

Une vérification précise de la nature et de la compacité des sols ainsi que de la localisation de toute infrastructure adjacente à la conduite à remplacer est nécessaire.

Des puits de lancement et de réception de l'outil éclateur doivent être aménagés. Il peut s'agir de regards d'accès pour les conduites d'égout, ou des excavations locales pour les conduites d'eau potable et de gaz.

Les branchements latéraux doivent être mis hors service par l'entremise d'excavations locales.

Il pourrait s'avérer nécessaire de mettre en place des réseaux temporaires ou des détournements d'égout selon la durée d'intervention prévue.

Lorsque nécessaire, les tuyaux de PEHD sont préalablement assemblés sur place par fusion, en fonction de la longueur de conduite requise.

Une fois la mise en place de la nouvelle conduite complétée, les branchements sont raccordés manuellement à la nouvelle conduite.

 

Conditions et limites d'application

La technique d'éclatement induit des contraintes importantes dans le sol environnant à la conduite. Ces contraintes peuvent affecter les infrastructures adjacentes (ex. réseaux techniques urbains) et même provoquer le soulèvement de la surface.

Les techniques disponibles n'étant pas toutes compatibles avec les différents types de tuyaux, le concepteur doit s'assurer de l'applicabilité de la technique envisagée.

Dans le cas où l'intervention implique l'installation d'une conduite de diamètre supérieur, l'augmentation de ce dernier est limitée par la profondeur de la conduite, la proximité des autres services enfouis et la compressibilité des sols environnants.

Aucun délai n'est attribuable à la réception des tuyaux, ceux-ci étant facilement disponibles, et ce dans une gamme étendue de diamètres.

De 100 à 130 m de conduite peuvent être éclatés par jour. Les plus long éclatements réalisés ont atteint 400 à 500 m.

Les essais courants applicables au type de conduite réhabilitée doivent être effectués.

Il est important de bien vérifier l'état des infrastructures adjacentes lors de la planification de travaux d'éclatement.

 

État d'avancement de la technologie

La technologie a été développée pour l'industrie du gaz vers la fin des années 70. Son champ d'application s'est élargi au cours des années 80.

La première application québécoise a eu lieu en 1996.

 

Mise en garde

Les données contenues dans cette fiche sont fournies à titre de référence et ne dégagent pas l'utilisateur de sa responsabilité d'en vérifier la justesse auprès des entrepreneurs et fournisseurs.

Toute information doit être utilisée en tant que soutien à une démarche globale d'analyse, de planification et de gestion des infrastructures urbaines. Cela implique donc la tenue d'activités connexes comme le diagnostic des causes

de dégradation, la localisation des infrastructures adjacentes, etc.

 


Le CERIU n'assume aucune responsabilité quant à l'application des techniques et des procédés présentés dans les fiches descriptives.


Pour obtenir la collection complète "Les Classeurs du CERIU" nous vous invitons à joindre madame Céline Forest au (514) 848-9885 poste 272 au Centre d'expertise et de recherche en infrastructures urbaines (CERIU).

www.ceriu.qc.ca



Faites vos recherches dans nos archives grâce

à un moteur de recherche intégré






© InfraStructures - Tous droits réservés